• CHAPITRE 18➤

    Deux longues journées s'étaient écoulées depuis le meurtre de Jason, Gaspard et Irène. Et le duo n'avait vraiment pas chômé ; Ils avaient attiré CES MONSTRES vers le camp des survivants. Et alors que tous les rescapés tentaient désespérément de sauver leur peau, les deux compagnons prirent un maigre jeune homme en otage. Roxane était capable de conduire, mais Am refusait catégoriquement qu'elle ne s'épuise sur un tel exercice d'attention et de concentration. Récupérant leur sac à dos et quelques affaires supplémentaires, ils sautèrent dans le premier véhicule qui fut à leur portée... Un camping car. Le freluquet s'appelait Oscar. Mais bien évidemment, le nom de ce dernier avait peu d'importance. Le garçon insista pour que la jeune fille se repose. Et elle abdiqua rapidement, éreintée à cause du macabre festin qu'elle s'était permise il y avait encore si peu de temps. La chair humaine était si dure à digérer. Am sourit faiblement sans rien dire, puis braqua le revolver de la brute sur Oscar qui eu un sursaut de frayeur. Menaçant, il lui ordonna de conduire et de ne tenter aucune rébellion contre lui ou son amie. Durant une journée entière, ce fut le calme absolu. Pas de bruits. Juste le vrombissement du moteur. Et accessoirement la mâchoire du gringalet qui claquait. Roxane, ayant pitié de ce dernier lui offrait parfois une petite pause où il pouvait se nourrir et boire quelques gorgées d'eau bien fraîche. Mais à chaque fois, Am les fixait d'un air furieux et mauvais. La jalousie. Quel vilain défaut, n'est-ce pas ?

    Le jour qui suivit, le jeune homme avait pris soin de garder Oscar à l’œil. Il n'avait aucune envie que ce dernier puisse approcher Roxane, ni même leurs vivres. Il le haïssait. Mais il n'avait pas le droit de l'éliminer tout de suite. Il fallait s'amuser un peu avec cette faible proie. Sinon, ce ne serait pas drôle. Tandis que le soleil s'allongeait lentement dans le décor, Am s'approcha du maigrichon et sourit, tapotant le sommet de son crâne avec le revolver.

     

    <<Hey. Ça va ?>> Demanda-t-il.

     

    <<Heu... Oui. Je crois...>>

     

    <<Hm. Tant mieux ! Dis-moi. Tu avais de la famille ?>>

     

    <<J'avais... C'est le mot. Puisque vous les avez tué ! ... Pardon ! Je... Je ne voulais pas...>> Bégaya Oscar.

     

    <<Oh. Ce n'est rien mon ami ! Vraiment !>> Fit Am avec un sourire taquin.

     

    Le chétif et maigre jeune homme dévisageait à présent son ravisseur, l'air perdu. "Mon ami" ? Avait-il mal entendu ? Il avait du mal à croire que la personne en face de lui puisse le voir ainsi. Il le sentait, dans ce regard flou et étrange. Qu'avait-il en tête ? Oscar ne put réprimer un frisson d'angoisse à la simple idée de ce que pouvait signifier ce simple mot qui aux premiers abords semblait bien inoffensif. Une main, posée sur son épaule. L'autre, serrant toujours le revolver entre ces doigts aussi fins que des pattes d'araignées. Un sursaut. Oscar déglutit nerveusement.

    N'ayant pas le courage de tourner son regard vers Am, gardant la tête basse. Il restait plongé dans le silence. Le soir, le camping car ne roulait pas. Mais à ce moment précis, le freluquet aurait préféré être au volant.

     

    <<Bon. Ecoute-moi bien. Je ne vais pas y aller par quatre chemins.>> Lança le jeune homme.

     

    <<H.. Hm ? Oui ? Quoi ?>>

     

    <<Je ne vais pas te tuer. Pas tout de suite. On a besoin d'un chauffeur.>>

     

    <<Oh ! Merci, merci... Je vous suis entièrement reconnaissant....>> Commença Oscar.

     

    <<Mais. Et écoutes-moi bien. Saches qu'à la seconde où tu ne serviras plus à rien... Je t’exécute.>>

     

    Sincèrement. De tout son être, le maigrichon n'avait qu'un seul désir ; conduire et ne pas mourir. Rouler aussi longtemps que possible et espérer qu'un jour, ce sinistre garçon qu'était Am l'accepte et devienne son ami. Quel homme naïf. Il était condamné mais n'avait aucune envie de l'accepter.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :