• CHAPITRE 25➤

    Le jeune homme était silencieux. De l'autre côté de cette fenêtre maladroitement obstruée, il était capable de voir CES CHOSES qui traînaient des pattes. Vision qui le secouait furieusement. Il était tétanisé de terreur. Secourir Roxane, il le désirait. Oui. Mais braver les probables morsures. Non. Il n'était pas préparé à cette épreuve ; il était seul contre tous. Une main vint s'appuyer sur sa frêle épaule. C'était son sauveur, qui surplombait le garçon de sa grande taille. Am ne pouvait qu'être intimidé face à cet homme si imposant. Un faible sourire de la part du trentenaire.

     

    <<Jolie hache.>> Remarquait ce dernier.

     

    Un petit bond de surprise. C'est alors que le garçon se souvint qu'il traînait avec lui ce remarquable sac à dos militaire plein à craquer de vivres et où logeait la bien sinistre lame ensanglantée. Timidement, il remercia son interlocuteur. Rougissant de honte. Et quand son protecteur eu l'audace de l'interroger sur l'origine du rouge sur cette arme épatante, Am se mit à bafouiller sans parvenir à répondre. Froncement de sourcils. Changement de question. Comment avait-il acquis cette formidable amie ? Là encore, le jeune homme hésitait à répondre.

     

    <<C'est ma mère... Oui. C'est ma mère.>>

     

    <<Ta mère ?>> Répéta l'individu.

     

    <<Oui. C'est un cadeau.>> Fit Am, nerveux.

     

     

    Elle ouvrit doucement ses paupières. Confuse, elle regardait de droite à gauche, puis de haut en bas. Quelques lourdes vibrations et un moteur qui vrombissait tranquillement. En face de la jeune fille se dressait un homme au sourire confiant. Il émanait de cet inconnu quelque chose de rassurant. Peut-être était-ce la blouse blanche qu'il portait ou bien cette paire de lunettes qui grossissait ridiculement les yeux de ce dernier ? Elle n'en savait fichtrement rien.

     

    <<Où sommes-nous ? Je suis morte ?>> Demanda-t-elle.

     

    Celui qui avait eu le courage de venir à son secours eu un léger rire. Bien rapidement, son interlocuteur prit un air sérieux et solennel. Il secoua négativement la tête avant de se lever. Lentement et avec une infinie précaution, il s'approchait de l'adolescente. Avec délicatesse, il caressait le dos de sa main. Roxane n'était pas gênée, ni anxieuse. Après tout, cet homme se comportait en bon gentleman.

     

    <<Nous allons récupérer votre ami. Am, c'est bien ça ?>>

     

    <<Oui... Mais...>> Commença-t-elle avant de se faire interrompre.

     

    <<Votre téléphone portable.>> Répondit l'homme de science.

     

     

    Sans prévenir et avec effronterie, son bienfaiteur l'avait éjecté hors de la gigantesque et sécurisante demeure. Am était à la merci de CES CRÉATURES insatiables. Condamné. Ce vieux fou venait de le jeter dans la fosse aux lions. Le garçon était terrorisé. Premier réflexe. Tambouriner à la porte de la délabrée résidence en pleurant et suppliant son ex-sauveur de le laisser entrer. Aucune réponse. Juste le silence, brisé par ces abominables grognements.

     

    <<Pitié ! Je veux pas mourir !>> Hurlait-il.

     

    Second réflexe. Il brandit la hachette et sans réfléchir, tentait de se frayer un chemin. Ses coups étaient maladroits, incertains. Un spasme de terreur au contact froid et visqueux de LEURS MAINS squelettiques. Respirant CETTE haleine putride. La nausée vint l'étrangler. Mais il devait persister. Pour Roxane. Un couinement de douleur. CES CHOSES avaient eu l'audace de le griffer malgré la dangereuse et dansante lame du jeune homme. L'intégralité de son corps résistait à la soif d'abandon. Ses yeux étaient troubles et débordants de larmes. Gesticulant, la hache s'abattait sur EUX.

    Un ronflement de moteur. Un bruit de klaxon. Des lumières vives. Le monde du garçon était totalement confus. Un énorme courant d'air dans son dos. Un liquide chaud explosant sur lui. Il s'évanouit.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :