• CHAPITRE 28➤

    Ils étaient à nouveau seuls dans cette chambre bien trop pure. Quelques heures s'étaient déjà écoulées depuis cette annonce pour le moins surprenante. Roxane était effarée. Angoissée. Ils représentaient l'espoir de l'humanité toute entière. C'était quelque chose d'assez inquiétant. Am quant à lui, restait silencieux. Peu importe qu'il soit un véritable remède sur pattes. Il voulait partir. Toujours aussi loin, toujours plus loin. Il ne sauverait pas le monde. Il ne serait pas un héros. Il s'en fichait des autres. Les gens sont égoïstes. Toutes ces personnes sont stupides. Seule Roxane comptait à ses yeux. Il s'échapperait. Quoiqu'il en coûte.

     

    <<Am ? Je... Tu veux partir ?>> Demanda la jeune fille.

     

    <<Chut. Moins fort.>> Marmonna-t-il.

     

    <<Désolé... Je ne voulais pas...>> Commença-t-elle en baissant le volume de sa voix.

     

    Le silence. Bruit mécanique. Il leva la tête ; les caméras de sécurité tournaient de gauche à droite dans un mouvement calculé. Satanés appareils. Comment détourner l'attention de ces maudites machines se demandait le jeune homme. Il ne s'appelait pas James Bond, après tout. Il était incapable de leurrer la surveillance. Un soupir. Transitant entre la salle de bain et la chambre, une idée fit son apparition. Était-ce une bonne idée ? Certainement pas. Mais ils avaient leur chance. Am s'approcha de son amie et lui conseilla de prendre une douche bien chaude. Sans comprendre, Roxane le dévisagea en grimaçant. Le garçon eu un soupir et lui expliqua à voix basse ce qu'elle devait faire. De gros yeux lui furent adressés, mais la jeune fille accepta sans broncher et se rendit dans la salle de bain.

    Deux longues heures passèrent, une infirmière pénétra dans l'enceinte de cette chambre autrefois immaculée de blanc. Effectivement, de la vapeur d'eau chaude s'était répandue dans l'intégralité de la pièce. Les caméras de surveillance tenaient tant bien que mal malgré la forte humidité qui détraquait doucement ces dernières. Sans comprendre ce qui lui arrivait, quelque chose de tranchant s'enfonça dans sa gorge. Un hurlement tandis que la chose se creusait à l'intérieur de sa clavicule. Am sourit. Tous ce rouge. Giclant en un merveilleux feu d'artifice. Tenant fermement la paire de ciseaux qu'il avait trouvé dans la salle de bain, il continuait d'écorcher et de fissurer sa victime jusqu'à que mort s'en suive. Le jeune homme balança le corps. Il appela son amie qui justement quittait la salle de bain, armée d'un long et grand tuyau en acier.

     

    <<Où est-ce que tu as trouvé ça ?>> S'exclama-t-il.

     

    <<Et toi ? Pourquoi tu as tué cette pauvre femme ?>> Demanda-t-elle.

     

    <<Chut ! Roxane ! Merde !>>

     

    N'attendant aucune réponse particulière, il attrapa le tuyau et pris la main de Roxane. Il devait retrouver son sac à dos. Il devait retrouver sa hache. S'il voyait quelqu'un ? Il fracassait son arme sur le pauvre malheureux qui avait croisé sa route. Ils avaient de la chance ; pas d'hommes en noir dans les environs. Mais il fallait se dépêcher.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :