• Ce fut dans les ténèbres que débuta cette histoire ; ténèbres qui étaient fracturées de fébriles lumières, éclairant le chemin aux trois aventuriers qui marchaient avec prudence. Deux silhouettes encapuchonnées et un adolescent à la tignasse brune avançaient, progressaient silencieusement. Le plus discrètement possible, le sol, ils piétinaient. L'une des deux capuches, sous laquelle se cachaient une paire de topazes et des cheveux brûlant d'un roux flamboyant, vint près du jeune homme aux yeux d'un bleu (si pâle qu'il avait l'air presque blanc) pour doucement effleurer le dos de sa main... sous le sourire complice de l'autre capuche qui préférait être connu sous le nom de "Doc".

     

    «J'espère que tu es sûr de toi, Rae ! chuchota la jeune femme en lui lançant un regard perplexe.

    —Oui. Je suis sûr de moi, répondit-il en tournant ses prunelles vers elle. Je sais ce que je fais, Kira.

    —Hm... Oui. Bien sûr.» baragouina-t-elle, peu rassurée par les mots de son camarade.

     

    Un gênant silence s'installa alors ; un silence que Archiban Kimble, personnage mieux connu sous le nom de "Doc", interrompit d'une phrase simple, claire, nette et précise : "Attention les deux tourtereaux !". Phrase prononcée avec tant d'émotion et de panique que le couple bondit rapidement en arrière, emportant avec eux le médecin dragueur, lui évitant ainsi le supplice de la terrible douleur causée par un tir de blaster.

    Snap-iss !

    Un quadruple déploiement de lames lumineuses et tranchantes se fit entendre : Kira Carsen fit habilement jongler son double sabre laser vert entre ses doigts, dans une parfaite harmonie avec les deux épées, l'une orange et l'autre jaune, de Raelm Trilu'sion. Les deux chevaliers Jedi se révélèrent sous leur plus beau jour, faisant fièrement face à l'ennemi qui les avait pris en embuscade.

     

    «Emwub ! s'écria le Doc. Un guet-apens ? Blast, alors !

    —Depuis quand vous parlez le Twil'eki ? s'étonna la jeune femme.

    —Est-ce vraiment important, là, tout de suite ?

    —Non, admit honteusement Kira Carsen. Non. Vous avez raison.

    —Peu importe ! Comme dit : navordi en panne, à la casse ça s'éparpillera !»

     

    C'était Raelm qui avait fait cette déclaration digne d'un guerrier Mandalorien. Et comme à son habitude, le jeune chevalier Jedi se précipita dans le feu de l'action, se battant avec une hargne et une fougue semblables à celles d'un chasseur de prime sans scrupule guidé par l’appât du gain. Ses deux lames ronronnaient de plaisir dans cette mortelle valse ; macabre danse à laquelle étaient conviés de force ses adversaires.

    Et puisque nous parlons de la Force, concentrons-nous donc sur la rouquine répondant au nom de Kira : son alliée invisible repoussait les ennemis, les mettait hors d'état de nuire ou, tout simplement, servait à favoriser la concentration du Doc afin que ce dernier puisse procurer les soins nécessaires à l'équipe composée de deux chevaliers Jedi et un médecin. Un médecin usant de son blaster dans un unique but ; ne pas mourir bêtement pendant le combat.

    Kira Carsen pouvait sentir l'obscurité grandir, grossir à vue d’œil dans le cœur de son compagnon d'aventure et de vie. Il est vrai que depuis la tragique disparition de son maître, Orgus Din, l'agressivité naturelle du chevalier Jedi avait véritablement et incontestablement été décuplée. Elle avait peur qu'il ne tombe dans le Côté Obscur... Si seulement elle savait. Elle ne connaissait rien du passé de Raelm "Rae" Trilu'sion. De celui qui faisait battre son cœur et qui se battait, se battait avec une rage féroce ; une rage qui lui fit fatalement défaut.

    Un cri. Le jeune Trilu'sion trébucha.

    Ses sabres lui échappant des mains.

    Un tir. Un autre cri, de l'ennemi cette fois.

    Les deux lames de lumière, désactivées et inoffensives, roulèrent, comme dangereusement attirées vers le bord de la plateforme. Plateforme sur laquelle le combat se déroulait. Il n'y eut qu'une seule rescapée ; un seul sabre laser de sauvé... et le chagrin, qui en découla de la perte de ce qui représentait une partie de lui-même, se changea en une colère pleine de rancœur qui hurla à pleins poumons son désir de vengeance. L'épée orpheline et son épéiste endeuillé réclamèrent un châtiment meurtrier ; un châtiment qui fut exécuté. Dans le sang et la terreur. Sous les regards témoins et épouvantés de Archiban Kimble et de Kira Carsen.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique